A propos

Qu’est-ce que l’Université rurale québécoise?

Initiée et animée par un réseau de professeurs en études rurales de l’Université du Québec, l’Université rurale québécoise s’organise en étroite collaboration avec différents réseaux d’animation et de développement actifs en milieu rural. Considérant que tout développement rural durable suppose une formation appropriée des acteurs, l’Université rurale québécoise se veut un outil de formation capable d’accompagner les actions de développement. Et plutôt que de valoriser surtout les savoirs « savants » (issus de la réflexion) ou au contraire les « savoirs d’expérience » (issus de l’action), l’Université rurale québécoise veut être un lieu privilégié de « croisement des savoirs ».

Cette approche pédagogique, ce « croisement des savoirs », se veut non-formelle et conviviale. Elle repose sur le postulat qu’il est possible « d’entreprendre et d’apprendre » de la ruralité. Et si nous pouvons apprendre des ruraux, c’est qu’ils ont appris à mettre en valeur leur environnement naturel, à gérer leur développement économique et à aménager leur organisation sociale. Les différents itinéraires proposés par les sessions des universités rurales sont autant de manières de comprendre les innovations sociales et institutionnelles illustrant la créativité des ruraux.

Sa mission

La mission de l’Université rurale québécoise est d’accompagner le développement des territoires ruraux et des communautés rurales en initiant des activités de formation permanente des acteurs et des agents de développement rural selon une approche de « croisement des savoirs » générant des actions davantage réfléchies et des réflexions plus agissantes.

Les objectifs poursuivis

L’Université rurale québécoise se définit comme une initiative novatrice en formation continue qui poursuit les trois grands objectifs suivants :

* le renforcement des compétences des acteurs et des agents de développement en milieu rural;

* le partage des différents savoirs sur les pratiques de développement des territoires ruraux et des communautés rurales;

* la promotion et la valorisation des innovations sociales et institutionnelles émanant de la ruralité et généralisables à toute la société

Historique de l’Université rurale québécoise

En 1996, informé de l’expérience européenne (Association pour l’Université rurale européenne – APURE) et française (Fédération nationale des Foyers Ruraux – FNFR), un réseau volontaire de chercheurs en études rurales de l’Université du Québec (Mario CARRIER alors à l’UQAT, Bruno JEAN de l’UQAR, André JOYAL de l’UQTR, Marc-Urbain PROULX de l’UQAC et Bernard VACHON de l’UQÀM) décidait de tenter une première expérience d’université rurale en 1997 en Abitibi-Témiscamingue avec le concours, en qualité de cheville ouvrière, de la Chaire Desjardins en développement des petites collectivités de l’UQAT.

Tenue en août 1997, la première Université rurale québécoise fût un véritable succès et elle a fait la démonstration de la pertinence de cette formule. La seconde, tenue en octobre 1999 dans le Bas-Saint-Laurent, a confirmé de manière plus évidente encore l’utilité de cette innovation en formation. Et les autres éditions qui ont suivi ont aussi, chacune à leur manière, démontré cette pertinence renouvelée de la formule.

Ce groupe de professeurs-chercheurs a donc jeté les bases d’une initiative de formation permanente des acteurs ruraux. Ils ont aussi souhaité que celle-ci conserve toute sa souplesse en cherchant à contenir autant que faire se peut les inévitables processus d’institutionnalisation rendant difficiles la spontanéité et la capacité d’adaptation aux nouvelles réalités.

Enfin, il a aussi été clairement établi qu’une université rurale (une expérience qui reprend le concept originel d’université en tant que rassemblement libre d’une communauté de personnes en quête d’une connaissance d’une réalité donnée) est d’abord une émanation du milieu rural qui réalise cette « université » avec la complicité des professeurs intéressés du réseau de l’Université du Québec et des différents partenaires impliqués dans le développement des milieux ruraux. Cela se traduit dans la structure organisationnelle propre d’une université rurale

Pin It on Pinterest

Share This